Sainte-Aurélie
Sainte-Aurélie
 

Mot du Maire

Inflation et budget en 2020.

Voilà, nous avons franchis une autre année. Que nous réserve 2020 ? Allons-y avec ce qui est prévisible. Ce sera une année bissextile, les 32e jeux olympiques d’été auront lieu à Tokyo, l’élection présidentielle américaine aura lieu le 3 novembre et Pâques sera le 12 avril. Assez facile tout ça ! Mais ce qui l’est moins, c’est de prévoir l’inflation pour 2020. C’est un point de référence lors de la préparation d’un budget.

Premièrement que mesure l’inflation ?  Il y a plusieurs mesures de l’inflation. La plus connue et largement publiée est l’indice des prix à la consommation, l’IPC. Cet indice mesure uniquement le coût d’achat d’un panier de biens et services pour un ménage type de 4 personnes. Pour le mois de novembre 2019,  l’IPC était en hausse : 2,2 % au Canada et 2,7 % au Québec.

Pour une municipalité, l’IPC  n’est pas le reflet de ses coûts de fonctionnement à venir. Voici des exemples pour Sainte-Aurélie : l’hygiène du milieu, soit le coût de l’enfouissement des déchets et notre réseau d’aqueduc et d’égout, qui est vieillissant, feront augmenter l’hygiène du milieu de 11,6 %, l’urbanisme accroitra de 26,5 % principalement dû à la réfection de la toiture de notre entrepôt (Alizée) et la SQ augmente régulièrement de 4 %.

Bon, il y d’autres composantes qui sont plus stables ou qui vont même diminuer. Si on ne tient pas compte des investissements, pour un même niveau d’activités et d’entretien, les coûts prévisibles de fonctionnement n’augmentent pas année après année au même rythme que l’IPC. C’est le cas en 2020.

Comment des municipalités peuvent-elles s’assurer d’avoir des augmentations de taxes équivalentes à l‘IPC ? Deux façons, la première est de bénéficier d’une augmentation de la valeur foncière grâce à une hausse du nombre de constructions (plus  de contribuables). Malheureusement, c’est une variable que l’on ne contrôle pas. La deuxième est de réduire ses activités ou l’entretien de ses routes, bâtisses et équipements. À court terme, c’est vivable, mais à long terme, on se fait rattraper et plus. 

Chaque municipalité vit ses réalités budgétaires. Cette année, l’augmentation de taxes se situe dans une moyenne de 3,7 %, pour un IPC de 2,7 % au Québec. Comme référence, on a aussi des indicateurs financiers calculés par le ministère. En 2019, l’indice général d’effort fiscal (le poids total des taxes) pour Sainte-Aurélie est inférieur à celui de la MRC, soit 1,1069 $ par 100 $ d’évaluation, versus 1,2162 $. En ce début d’année, au-delà des chiffres et de l‘inflation, je vous souhaite une Bonne Année et santé à tous.

 

René Allen

Maire

  

 

 

164, chemin des Bois-Francs, Sainte-Aurélie (Québec) G0M 1M0 | Téléphone : 418-593-3021
Tous droits réservés © 2020 Municipalité de Sainte-Aurélie